Fromagerie, c’est reparti !

Les premiers chèvres frais seront disponibles ce samedi 2 mars

C’est officiel ! Le millésime 2024 de la Ferme du Hallay est lancé !

Avec près de 80% des chèvres ayant mis bas, la campagne de naissances 2024 est maintenant bien avancée. La suite logique est la remise en route la fromagerie : petites réparations, amélioration des aménagements, gros nettoyage, remise à température de la salle de moulage, réveil de notre ferment mis en dormance pendant le tarissement,… les étapes sont inchangées, et inlassablement répétées chaque début de saison. Avec une envie certaine de « fromager » de nouveau !

Les sens en éveil

Le redémarrage de la fromagerie est toujours une étape clé du lancement de la saison. Il faut refaire l’ambiance de cet espace, laissé au repos pendant 2 mois, et dans lequel il faut ramener l’humidité, la température, et la flore ambiante propices à une bonne évolution des fromages au lait cru, matière vivante par excellence. L’odorat à une place particulière à ce stade, puisque le nez nous informe du bon développement de la flore du ferment, garante du goût des fromages en devenir. Les papilles sont aussi sollicitées, évidemment, comme ce matin lors du premier moulage de fromages frais : un pur bonheur que de regoûter au fruit de ce beau travail d’équipe. L’aboutissement d’une belle coopération, où chèvres et humains unissent leurs efforts pour un produit simple, authentique, sain et savoureux !

Un étrange mélange de sentiments

Sur ces quelques jours de redémarrage, sans qu’on y prête forcément attention, le fromager traverse une intense période d’ébullition ; où s’entremêlent le plaisir de reprendre la fabrication, l’impatience de regoûter à ses produits, la tension suscitée par la planification de la reprise, l’appréhension du rythme de dingo qui s’annonce, et l’évidente crainte quant à la qualité des fromages obtenus.

Le tout sur un fond de surveillance des dernières mises bas, de suivi de la croissance des jeunes chevrettes conservées, de communication auprès des clients particuliers et professionnels pour annoncer le retour des produits, de la gestion des stocks en tous genres pour la reprise, de mobilisations et revendications solidaires du monde paysan, de finalisation de la comptabilité 2023, de démarches administratives en lien avec les aides agricoles, d’organisation du chantier du futur bâtiment, d’accueil de visites à la ferme, de formation des stagiaires et apprentis… Un réveil quasi printanier certes très brutal, mais étrangement agréable. Maso, dîtes vous ?